Accueil Pratique Top 3 des choses à faire pour rater un mémoire technique

Top 3 des choses à faire pour rater un mémoire technique

Voulez-vous aller vers la conquête de nouveaux marchés ? Alors, sachez que le mémoire technique fait partie des critères d’attribution les plus importants. Il est valorisé à 60 % par les organismes publics, ce qui signifie qu’il détermine la réussite ou l’échec de votre candidature. Il existe cependant certaines entreprises qui ne savent pas s’y mettre. D’autres ont les bonnes bases de rédaction, mais elles font souvent des erreurs d’une manière involontaire. Elles ratent ainsi leurs mémoires techniques sur de petits détails qu’elles pouvaient éviter.

1- Se concentrer sur des choses moins importantes

Beaucoup d’entreprises ont tendance à préparer leur candidature avant même la publication officielle de l’appel d’offres. Même si cette démarche permet de gagner du temps, en pratique, elle est souvent à l’origine des problèmes de compatibilité. En effet, on risque de mettre l’accent sur des détails qui pourraient être évités.

Il faut savoir qu’un mémoire technique est un document qui doit apporter des réponses sur les besoins de l’appel d’offres. Ainsi, vous devez vous concentrer sur l’essentiel et respecter le cahier des charges défini par le pouvoir adjudicateur. La rédaction d’un mémoire doit aussi se faire d’une manière scrupuleuse, que soient le fond et la forme.

2- Ne pas promouvoir son entreprise

La mise en valeur d’une entreprise ne doit pas seulement se limiter à la publicité et une bonne visibilité sur le web. Les appels d’offres sont aussi des opportunités à travers lesquelles on peut donner une meilleure image à son entreprise. Malheureusement, plusieurs candidats négligent ce point et se soucient rarement de la promotion de leurs activités dans l’élaboration de leurs mémoires techniques.

Non seulement vous devez faire la présentation de votre entreprise, mais aussi démonter vos points forts et vos compétences professionnelles. N’hésitez même pas à présenter vos valeurs humaines et techniques ainsi que vos aptitudes à concrétiser les besoins de l’organisme public.

Non-respect des exigences de l’acheteur public

On ne le dira jamais assez : un appel d’offres est tout simplement une forme de questionnaire. L’organisme identifie ses besoins, ses priorités et ses exigences en matière de compétence. Cependant, plusieurs entreprises ne se conforment pas à ces demandes. C’est pourquoi elles auront du mal à élaborer un mémoire technique pertinent pouvant convaincre le pouvoir adjudicateur.

Ainsi, il est recommandé de lire attentivement le RC (Règlement de la consultation) afin de déterminer les attentes de l’acheteur public. Dans cette étape, vous pourrez demander des conseils à un expert pour prendre les bonnes décisions et rédiger un document qui va se démarquer du lot.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Tendances

8 lieux à découvrir absolument en Chine !

On a tous des peurs, des angoisses plus ou moins présentes dans notre quotidien. Certains peuvent vivre avec, s’en accommoder, mais pour d’autres c’est...

Tout savoir sur la performance énergétique en diagnostic immobilier

Lutte contre le réchauffement climatique, économie d’énergie. Ces mots reviennent de plus en plus dans les paroles des décideurs politiques en ce moment. La...

Quelques bonnes raisons pour habiter à la campagne plutôt qu’en ville

Si beaucoup font le choix de la ville pour avoir tout à disposition, la campagne présente elle aussi de nombreux avantages, que nous vous...

Un régime qui se voit ! Comment maigrir du visage ?

Le regard que l’on porte sur soi et tout aussi important que celui des autres sur vous. Habits, maquillage, bijoux ne sont que les...

Pure Acai Berry – Mon avis sur la plus pure baie d’Acai

C’est lors de l’émission télévisée de Oprah Winfrey, il y a quelques années, que le Dr Perricone introduit Pure Acai Berry.  La Baie d’Acai...