Accueil Loisirs Escalade 12 leçons de vie que j'ai tirées de l'escalade

12 leçons de vie que j’ai tirées de l’escalade

J’espère pouvoir donner à quelqu’un autant que ce que l’escalade m’a donné.

Il y a environ un an et demi, on m’a dit que je ne pourrais peut-être plus jamais courir. Je ne sentirais jamais le haut du coureur, je ne sentirais jamais mes cheveux rebondir quand le vent me refroidissait, je ne sentirais jamais la chaleur réconfortante du soleil sur mon visage quand je courais sur une piste. Courir signifiait tout pour moi. C’était quelque chose que j’aimais faire, quelque chose qui me donnait un but, quelque chose qui me donnait un sentiment d’accomplissement. Comment j’étais supposé avoir mes endorphines maintenant ? Comment j’étais censé vivre ma vie ?

Six mois plus tard, un ami m’a emmené grimper un après-midi et quelque chose s’est déclenché. Le plus haut est revenu. La passion, le dynamisme, les endorphines, l’accomplissement et les sourires sont revenus. J’avais enfin trouvé quelque chose que j’aimais refaire et, environ un an plus tard, l’escalade m’a appris plus de leçons de vie que la course à pied. Alors, j’ai pensé partager quelques trucs que l’escalade m’a appris sur la vie.

1. Patience.

La gratification instantanée est quelque chose qui s’est habituée dans notre société. Nous voulons tout et nous le voulons maintenant, mais ce n’est pas possible quand il s’agit d’escalader. La force des tendons prend environ 3 mois de plus que la force musculaire pour se développer, donc vous pouvez être assez fort pour faire des étirements, mais vous ne serez peut-être pas capable d’effectuer les mouvements délicats nécessaires pour conquérir le mur. Il faut du temps pour être bon. Il faut du temps pour devenir fort et aussi de la patience pour s’y tenir jusqu’à ce que vous y arriviez.

2. Amour et respect de la nature.

Il y a quelque chose d’incroyable dans la beauté brute de la nature. La sensation, l’odeur, les sites, les sons présents lors de l’escalade d’un mur à l’extérieur sont à couper le souffle. Casque d’écoute éteint. Enlevez vos chaussures. La tête dans les nuages. L’escalade n’est pas seulement une question d’escalade, c’est aussi vivre l’instant présent et profiter de la beauté brute de la nature.

3. Surmonter les peurs.

J’ai désespérément le vertige. Je ne veux pas tomber. Je ne veux pas me casser les jambes. Les hauteurs sont tout simplement terrifiantes pour moi, mais, pour une raison étrange, c’est pourquoi j’adore grimper. Il y a quelque chose de si puissant pour surmonter les peurs : les peurs à venir me font me sentir vivant, me donnent l’impression de gagner, que rien ne peut me retenir et c’est un peu ce qu’est la vie. Ne rien laisser te retenir.

4. Concentration.

Le multitâche est omniprésent dans notre monde d’aujourd’hui, mais pour vraiment profiter de quelque chose, j’ai appris qu’il faut le faire d’un seul et même esprit, ce qui est une façon de combattre l’anxiété et le stress de demain. L’escalade me permet de me concentrer sur une chose à la fois, de profiter pleinement de la seule chose que je fais. En vous concentrant sur le présent, ce qui se trouve directement devant vous vous permet de faire de votre mieux et de profiter vraiment, honnêtement, de l’instant présent.

5. Résolution de problèmes.

L’escalade n’est pas seulement une force brute. Il y a un niveau d’intelligence nécessaire pour savoir comment même grimper la route. Où mettez-vous vos pieds et vos mains ? Comment manœuvrez-vous votre corps ? Quelles roches sont des prises de pied et lesquelles sont des prises de main ? L’escalade est autant mentale que physique. Pour grimper une route, vous devez vous asseoir, regarder l’ensemble de la route et planifier votre chemin ou votre plan d’action. Ils appellent les problèmes d’itinéraires pour une raison : vous devez résoudre le problème pour grimper l’itinéraire.

6. Vas-y, fonce.

Parfois, on a l’impression qu’un rocher est tout simplement hors d’atteinte ; il est tout simplement trop éloigné, trop petit d’un rocher, trop pauvre d’une prise. Quand cela m’arrive, j’ai deux choix : démissionner ou tenter le coup. Il faut avoir confiance en soi et en ses capacités pour s’en emparer. S’il y a un doute dans votre esprit, vous ne l’atteindrez pas, mais si vous lâchez prise, sautez et faites confiance, vous serez surpris de voir à quel point vous êtes vraiment fort. Dans la vie, il faut avoir confiance en soi et en ses décisions pour aller de l’avant, pour obtenir ce qu’on veut, pour réussir.

7. Prenez votre temps (ralentissez).

On va trop vite dans ce monde. Nous voulons faire les choses tout de suite et nous oublions de profiter du moment présent. Essayer de grimper un itinéraire spécifique, aussi vite que possible humainement, conduit à des erreurs et à une utilisation inutile de l’énergie. Prendre son temps et faire en sorte que chaque mouvement soit calculé et précis, c’est comme ça qu’on devient un meilleur grimpeur et je pense que c’est comme dans la vie : prenez votre temps et vous obtiendrez le bon résultat.

8. Faites une pause : passez du temps à ne rien faire.

De nos jours, il semble que le concept de  » pas de jours de congé  » soit omniprésent. C’est presque comme un badge d’honneur disant que vous avez fait de l’exercice tous les jours la semaine dernière. « N’abandonne pas. » « Pas d’excuses. » « Pousse-toi. » Cependant, j’ai vite compris que ce n’est pas toujours la bonne façon de procéder. En fait, c’est tout le contraire. L’escalade est extrêmement pénible pour le corps : se relever, se contorsionner et l’adrénaline d’une blessure imminente. Les muscles méritent une pause, non, ils ont besoin d’une pause. Nos corps ont besoin d’une pause pour reconstruire ce que nous avons déchiré en faisant de l’exercice. Je n’ai jamais vraiment compris le concept jusqu’à ce que je commence à grimper. Il m’est physiquement impossible de grimper plus de 3 jours d’affilée.

Il arrive un moment où je ne peux physiquement pas saisir les doigts qui déchirent les plis ou les pentes précaires. Même si vous êtes doué pour l’escalade, vous avez toujours besoin de jours de congé, vous avez toujours besoin d’une pause. Cette mentalité du  » pas de jours de congé  » ne s’applique pas à l’escalade et devrait s’appliquer à n’importe quoi parce qu’en réalité, c’est simplement de la torture.

9. Sois aimable avec toi-même.

Il y a une équipe d’escalade pour enfants dans mon gymnase, et il est difficile de se sentir bien dans sa peau et ses capacités quand on voit un enfant de 10 ans grimper avec une facilité que l’on ne pourrait même pas rêver d’escalader. Le truc, c’est qu’on ne peut pas se comparer aux autres. Nous ne connaissons pas leur vie, leur histoire, leur corps, leur quoi que ce soit. Se comparer aux autres n’est pas la façon de vivre. Peu importe ce que les autres font, tant que vous faites de votre mieux pour vous-même chaque jour.

10. Il ne s’agit pas de savoir à quel point tu es bon, mais combien tu es heureux.

Chaque fois que j’emmène quelqu’un grimper avec moi, ils disent toujours : « Désolé, je ne suis pas si bon. » Le truc, c’est que je n’amène pas les gens à grimper avec moi parce qu’ils sont bons, je le fais parce que ce sont mes amis et je veux m’amuser avec eux. Les grimpeurs sont un groupe amical et accueillant. Personne ne se soucie de savoir si vous êtes bon ou mauvais, ils se soucient des moments amusants et des bons souvenirs que vous pouvez cultiver entre 2 personnes et un rocher.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Tendances

PhenGold Avis : Est-il un produit efficace pour maigrir ?

Essayer de perdre du poids n'est pas une chose facile.De nombreux facteurs ont une forte influence sur les résultats de votre perte de poids.Votre...

PhenQ avis : Est-ce la meilleure pilule amaigrissante du marché?

Les PhenQ sont des pilules amincissantes très puissantes. La raison pour laquelle elles surpassent les autres pilules amaigrissantes est qu’elles accélèrent la perte de...

Choisir une assurance voiture pour les retraités

Les contrats d’assurance actuels établissent des offres en fonction de plusieurs paramètres. Il est souvent difficile de proposer les mêmes offres pour des catégories...

La carte grise c’est simple par Internet

La modernisation de la gestion des immatriculations a particulièrement simplifié la démarche pour l’établissement d’un certificat d’immatriculation (ex carte grise). Effectivement, les français profitent...

Trouvez enfin la poussette pour votre bébé

Tweet Le choix d’une poussette dépend de deux critères : votre mode vie et l’âge de bébé. C’est à partir de questions pragmatiques que vous parviendrez...